PS et Gauche, J’ACCUSE : « Mariage pour tous et "escroquerie" sine die devant l'Histoire ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Patong Beach, le 18 février 2013

 

Courriel :

xxxxx@hotmail.fr

 

Objet :

PS et Gauche, J’ACCUSE : « Mariage pour tous et "escroquerie" sine die devant l'Histoire ! »

Parti socialiste

10, rue de Solferino

75007 Paris

(Envoi recommandé avec AR)

 

[A l’attention de François Hollande, Président de la République, de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, des ministres Cécile Duflot, Christiane Taubira, Laurent Fabius, Manuel Valls, Michel Sapin, Pierre Moscovici, Stéphane Le Foll et Vincent Peillon, ainsi que des membres ci-après du Parti socialiste : Annick Lepetit, Bertrand Delanoë, Claude Dilain, Dominique Strauss-Kahn, Élisabeth Guigou, François Patriat, François Rebsamen, Harlem Désir, Henri Emmanuelli, Jack Lang, Jean Glavany, Jean-Marie Le Guen, Jean-Pierre Chevènement,  Julien Dray, Lionel Jospin, Malek Boutih, Martine Aubry, Michel Rocard, Olivier Duhamel, Robert Badinter et Ségolène Royal, destinataires d'un courrier toujours sans réponse, à une exception notable près]

 

Monsieur, Mesdames et Messieurs,

Je peux d’autant moins laisser passer sans réagir l’adoption en catimini du "mariage pour tous" par une majorité seulement de circonstance, au cours du XXIe siècle,  que notre époque obscurantiste n'a eu ni l'honnêteté ni le courage intellectuels de soumettre ce projet à referendum.

Son résultat eût été pourtant forcément plus probant que les avis partisans consécutifs à une élection présidentielle "truquée" sur fondement de penser superstitieux », dont nul, à commencer par le candidat socialiste, n'a eu le courage de débattre, malgré de gravissimes accusations (cf. courrier recommandé avec AR du 15 juillet 2010, ayant pour objet, PS, J'ACCUSE : « Un pays de merde, dans un monde de TARÉS ! »).

Il suffira donc, à la première occasion, d'une éventuelle nouvelle majorité circonstancielle contraire pour rendre ce scrutin caduc - et ce, en dénonçant les arguments fondés sur des mensonges et des "croyances au miracle", dont l'actuelle majorité a fait son plus grand profit électoral, faute d'avoir jamais accepté de débattre sur le fond, ou autrement !

Je rappelle en effet la correspondance adressée vainement au candidat Hollande depuis le 6 octobre 2000 et durant la campagne présidentielle 2012, dont toutes les copies sont encore à votre disposition, mais surtout son refus de confronter en justice sa vérité et la mienne, ainsi que je  lui en avais lancé officiellement le défi mais en vain, ce qui a été très pratique pour tromper et manipuler l'opinion, et accéder ainsi à la magistrature suprême sans véritable débat de fond.

L'argument irrévocable sur lequel je me fonde pour dénoncer le mauvais coup partisan du PS et de la gauche en matière de mariage pour tous résulte des propos de la garde des Sceaux, Christiane Taubira en l'occurrence, déclarant sans vergogne, le 29 janvier 2013, devant l'Assemblée nationale : « Nous proclamons l'égalité ! », ce qui avait déjà conduit le cardinal André Vingt-Trois à parler de « supercherie » en matière de mariage homo, ainsi que je lui en avais rendu acte dans mes lettres des 6 et 26 novembre derniers, dont copies ci-jointes.

Aussi, sauf à Christiane Taubira ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, j’affirme, comme établi dans le courrier annexé, que l’égalité et autres valeurs autoproclamées de liberté et de fraternité, fussent-elles inscrites dans notre devise républicaine et sur le fronton des édifices publics, demeurent à jamais des vœux pieux pour l’éternité, donc une « escroquerie » manifeste jusqu'à la fin des temps. En vérité, il n’y aura jamais sur Terre de valeurs universelles absolument absolues, mais seulement des valeurs relatives fictivement « absolutisées », donc mensongèrement érigées en absolu ou élevées à l’Idéal.

C’est pourtant sur ce mensonge éternel du penser superstitieux que la majorité présidentielle a commis une indiscutable « escroquerie » pour l’éternité, ainsi qu'il en fut pour les autres modes d'expression de la Superstition profitant au PS et à la gauche pour se faire élire, tant en matière de religion (cf. stigmatisation de l'islam notamment), que de scientisme (cf. mensonge écolo), sans oublier le moralisme ambiant d’une gauche donneuse de leçons de morale aux Autres, mais n’ayant rien à répondre sur le fond jusqu’ici !

Dans l’attente de vos éventuels arguments contraires, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, Mesdames et Messieurs, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines, sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, au vu des nombreux documents dont vous disposez.

                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Commenter cet article