« Prophètes de malheur… et de bonheur ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Le 11 juillet 2011

 

Objet :

« Prophètes de malheur…  et de bonheur ! »

 

Monsieur Régis Debray

Association Médium

10, rue de l’Odéon

75006 PARIS

Courriel :

isabelle.ambrosini@laposte.net

 

Monsieur,

 

Votre récent opuscule publié par les Éditions Gallimard sous l’intitulé, Du bon usage des catastrophes, et présenté le 15 dernier dans « Les matins » de France Culture, me donne une excellente occasion de vous rappeler ma lettre du 8 mars 2009 ayant pour objet, «SACRÉ" : le "VRAI" et le faux ! » , dans laquelle j’avais réagi à votre ouvrage, Le moment fraternité, en dénonçant le penser superstitieux humain dans ses divers modes d’expression [Religion, toutes les religions sans exception (monothéistes ou non), métaphysique (matérialisme scientiste et pseudo-spiritualisme des « philosopheurs » Descartes et Kant notamment), idéologie, toutes idéologies confondues (gauchisme altermondialiste inclus), et moralisme (morale et condamnations moralisatrices des Autres au nom de LA Morale)].

 

Je ne reviens pas sur les détails, puisque ce courrier est toujours à votre disposition, et je me borne à rappeler également votre carte du 8 juin 2009, à l’en-tête de votre revue, dans laquelle, suite à ma relance du 19 mai 2009, vous m’écriviez d’emblée : « Aucun refus de débattre », alors que j’attends toujours jusqu’ici vos éventuels arguments contraires sur le fond pour démontrer la fausseté de mes affirmations sur des points très précis de désaccord, quant au penser superstitieux et à ses diverses formes d’expression.

 

Certes, à ce jour, aucune des soi-disant « élites » de l’époque, manipulatrices d’opinion, tous milieux confondus [Médias, politiques, intelligentsia (prétendus intellectuels ou pseudo-philosophes) et associations moralisatrices à sens unique], n’a eu plus que vous l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond, ce qui est très pratique pour continuer à colporter, impunément mais avec profit, les mensonges et les « croyances au miracle » du monde, comme votre opuscule dénonçant les « prophètes de malheur » m’en donne l’occasion, sans oublier pour autant les « prophètes de bonheur » - en effet, pas plus les prophéties des uns que celles des autres n’auront, un jour, un semblant de réalité, du seul fait d’être annoncées par de « faux prophètes », dont le meilleur contre-exemple demeure le Christ !

 

Pour ce qui concerne les « prophètes de malheur » d’aujourd’hui, gauchistes rouges ou roses et écologistes scientistes, vous en aviez déjà été informé par ma lettre du 16 septembre 2009, ayant comme objet « Pour information », dans laquelle je vous faisais part de mon courrier adressé à Cécile Duflot le 9 septembre 2009, accompagné de la liste des destinataires, dont aucun n’a même tenté jusqu’ici de démonter mon argumentation dénonçant l’absurde prétention des humains du XXIe siècle d’instaurer sur la planète un « climat sur mesure », à notre convenance, pour l’éternité.

 

En matière d’écologie, je tiens aussi à votre disposition les lettres adressées nommément à d’autres « prophètes de malheur », en l’occurrence Europe Ecologie et Les Verts, alors divisés, la Fédération de l’Environnement Durable (FED), la Fondation Nicolas Hulot, et autres intellectuels ou pseudo-philosophes ainsi que l’essentiel des médias nationaux et régionaux et nombre de « politiques » de tous bords.

 

Je ne reviens donc pas ici sur les arguments déjà exposés, toujours à votre disposition, et je me borne à vous rappeler mon argument fondamental, à validité éternelle, en forme de question posée notamment au GIEC, à Barack Obama, à Ban-Ki-moon, à José-Manuel Barroso et à Nicolas Sarkozy, sans oublier Nicolas Hulot et Daniel Cohn-Bendit, tous « prophètes de malheur », dépourvus d’argumentation contraire :

 

« In an universe, that is perpetually in movement, and where EVERYTHING is in a constant movement, what is the UNIQUE cause of the unceasing transformation of all the things of our world, human beings included, HOW would-it be possible to definitively stabilize anything, and thus to establish on the planet a custom-made climate for the eternity, excepted, precisely, by stopping this movement itself? »

 

Il ne vous est pas interdit, évidemment, d’apporter votre propre réponse contraire, intellectuellement et philosophiquement étayée, comme je l’attends impatiemment.

 

Je ne suis pas davantage embarrassé pour en terminer avec les « prophètes de Bonheur », car l'Histoire du monde me fournit, depuis des siècles et des millénaires, autant de promesses avortées devenues des vœux pieux, quelles que soit l'ampleur des révolutions ici et là, celles de 1789 et de 1917 ainsi que les révolutions castriste, sandiniste et autre guérilla bolivienne, voire celles du printemps arabe, de sorte que les foules superstitieuses d’aujourd’hui devraient être depuis longtemps vaccinées contre la « croyance au miracle » de pouvoir transposer l’Idéal dans le quotidien, c’est-à-dire établir sur Terre : liberté, égalité et justice idéales, ou absolues, paix éternelle et démocratie parfaite : DEMAIN, toujours DEMAIN et seulement DEMAIN, à la saint Glinglin !

 

En conclusion, qu’attendez-vous donc pour dénoncer, tant les prophètes de malheur, prospérant sur le catastrophisme, que les prophètes de bonheur, dont vous fûtes au nom d’un idéal révolutionnaire, lequel termine toujours en lendemains qui déchantent, comme je m’en suis amplement expliqué par ailleurs ? RIEN n’est en mesure, en effet, de faire de l’Homme, tel qu’il  est, celui qu’il devrait être pour avoir une quelconque chance de réaliser ses rêves scientistes et idéologiques.

 

Dans l’éventualité de vous conduire à une réponse intellectuellement et philosophiquement argumentée pour démentir mes propos, à défaut de quoi vous manifesteriez votre intention délibérée de continuer à colporter les mensonges et les « croyances au miracle » du scientisme et des idéologies, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines – sauf à vous-même évidemment, de démontrer le contraire au vu du document annexé !

 

Annexe : I - Mensonges et lâcheté des élites

              II - Destinataires de la lettre du 9 septembre 2009 à Cécile Duflot

 

Associations

Europe Ecologie

Fédération Environnement Durable (FED)

Fondation Nicolas Hulot

Les Verts

 

Médias

Acrimed

Arte

BFM

Canal +

Europe 1

France 2

France 3

France 5

France Culture

France Info

La Dépêche du Midi

La Montagne

La Voix du Nord

Le Figaro

Le Monde

Le nouvel Observateur

Le Parisien

Le Point

Le Progrès

La Provence

Les Dernière nouvelles d’Alsace

L’Alsace

L’Est Républicain

L’Express

Le Républicain Lorrain

Libération

Marianne

Nice-Matin

Nord Eclair

Ouest-France

RMC Info

RTL

Rue 89

Sud-Ouest

TF1

Valeurs actuelles

VSD

 

Philosophes et intellectuels

André Comte-Sponville

Axel Kahn

Bernard-Henri Lévy

Claude Allègre

Dominique Lecourt

Michel Onfray

Régis Debray

 

Politiques

Front National

Modem

Mouvement Des Citoyens

Mouvement pour la France

Nouveau Parti Anticapitaliste

Parti communiste

Parti de Gauche

Parti radical de Gauche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article