« Pour choisir entre deux "charlatans" au second tour ! » [ FIN de la lettre à Nicolas Dupont-Aignan ]

Publié le par Sylvain Saint-Martory

 

 

[Avant-propos : Les éventuels défauts de présentation constatés sont totalement indépendants de ma volonté, comme le texte original, sans aucunparagraphe entièrement en italique, voire des différences de taille de police, etc. permet de l'établir, ils sont seulement dus à la malveillance d'un script Java et de son auteur qui n'aime pas LA VÉRITÉ !]

 

Patong Beach, le 14 avril 2012

 

Courriel :

 

Objet :

 

« Pour choisir entre deux "charlatans" au second tour ! » [FIN]

 

Monsieur Nicolas Dupont-Aignan

Président

DEBOUT LA RÉPUBLIQUE

Courriel :

courrier@debout-la-republique.fr

 

Monsieur, 

 

Dans notre monde, TOUT dépend de l’enchaînement infini de l’infinité des mouvements se transformant les uns dans les autres, sous l’action du mouvement universel, selon la variété infinie de leurs degrés particuliers de vitesse, de sorte que ce TOUT induit des changements continus que nous, les humains, percevons comme étant les causes et des effets des choses, alors que TOUT n’est en réalité que du mouvement, car il n’y a pas véritablement de matière absolue – sauf à eux-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire !

 

 

Néanmoins, quel que soit le candidat et ses promesses personnelles concrètes de toutes sortes prétendant mettre fin à la crise mondiale actuelle, voire mettre au pas la finance internationale, réduire le chômage, produire français, établir la justice et l’égalité idéales et parfaites évidemment, etc., etc., il voudrait nous faire croire que cela ne dépend que de lui, à quoi je lui réponds que c’est un menteur, comme la suite donnée à ses promesses de campagne ne manquera pas de le confirmer à plus ou moins long terme - il suffit pour cela de constater ce qu’il est advenu, après bientôt quatre ans, du « Yes, we can» électoral mensonger d’Obama !

QUI maîtrise absolument quoi que ce soit, en réalité, dans notre monde ? ! PERSONNE, à commencer par la composition de la future Assemblée nationale, dont dépendra pourtant le sort, plus ou moins favorable, réservé aux multiples projets ou propositions de lois du prochain quinquennat présidentiel, sans oublier le contexte international livré à la discrétion aventureuse des différents États de la planète, ainsi que l’illustrent si bien aujourd’hui, entre autre, la soi-disant Union européenne avec ses incessantes bisbilles financières ou autres, les événements actuels du monde arabo-musulman, voire israélo-iranien, etc., etc. 

Toutefois, le comble des mensongèrespromesses électorales d’aujourd’hui, c’est la superstitieuse « croyance scientiste », communément partagée entre tous les candidats, en leur pouvoir d’instaurer sur la planète, à terme, mais seulement DEMAIN et toujours DEMAIN, un « climat sur mesure » pour l’éternité.

A ce sujet, précisément, j’attends toujours de Barack Obama, du GIEC, de Ban-Ki-moon, de José-Manuel Barroso et de Nicolas Sarkozy, sans oublier Éva Joly et Europe Écologie- Les Verts (les Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit, Nicolas Hulot, etc.), des nombreux medias nationaux et régionaux ainsi que des soi-disant intellectuels ou pseudo-philosophes, dont la liste est à votre disposition, la réponse argumentée à cette simple question à validité éternelle :

« In an universe, which is perpetually in movement, and where EVERYTHING is in a constant movement, that is the SOLE cause of the unceasing transformation of all the things of our world, human beings included, HOW would-it be possible to definitively stabilize anything and thus to establish on the planet a custom-made climate for all eternity, excepted by stopping this movement itself, precisely? »

Faute de votre réponse contraire intellectuellement, scientifiquement et philosophiquement étayée à cette question, ce qui est le cas jusqu’ici de toutes les soi-disant élites dénoncées et des divers candidats, vous-même confirmeriez aussi pour nos plus ou moins lointains descendants, à travers des « croyances au miracle » d’un autre temps, l’obscurantisme de notre époque, tout aussi superstitieuse que celles qui l’ont précédée, au fil des siècles et des millénaires.

Ainsi votre éventuelle croyance scientiste non démentie ferait-t-elle aussi figure, jusqu’à la fin des temps, d’une «escroquerie intellectuelle» planétaire, au même titre que celle des religions et du catéchisme soi-disant universel contemporain dans sa prétention à régir la marche du monde à sa convenance - sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, comme je l’attends vainement depuis plus de dix ans !

Pour terminer, je ne peux manquer de dénoncer également la superstition moraliste, ou moralisme (cf. définition ci-dessus), qui, quoique se fondant uniquement sur des fictions – donc, sur des mensonges ! – n’en réglemente pas moins la marche morale du monde en général et de la France en particulier, ainsi que le comportement des humains en la matière, en décrétant ce qu’il serait absolument bien ou mal de penser et de dire.

Et pour ce faire, comme il en va des autres modes d’expression du penser superstitieux, il suffit aux moralisateurs publics d’« absolutiser fictivement le relatif » pour juger et condamner moralement les Autres sur la base d’un Bien et d’un Mal prétendument absolus, alors que, dans notre monde, RIEN n’est absolu, TOUT est relatif, comme ceci est démontré dans le texte annexé.

En réalité, il n’y a pas non plus deux catégories d’humains par nature, les bons et les mauvais, les « vertueux» et les « salauds ». Cette fable a déjà été dénoncée sans ambiguïté, voici bientôt deux mille ans, par ce même grand diseur universel de LA Vérité éternelle absolue. Mais notre époque obscurantiste n’en a cure, et elle continue donc de fonctionner avec près de deux mille ans de retard sur la pensée du Christ, ce qui fait bien l’affaire des « censeurs auto-proclamés », pourtant ni plus ni moins vertueux que ceux qu’ils jugent et condamnent moralement, de façon partisane et intéressée.

En effet, sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, j’affirme qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura jamais, dans notre société humaine universelle, d’individus ni de groupes d’individus, «TOUS» critères d’appartenance confondus, réellement irréprochables.

Face à l’Idéal, en effet, chacun est forcément coupable, coupable de « crime de lèse-Idéal», alors que pour donner des leçons de morale, il faudrait d'abord être soi-même irréprochable, et ceci devrait suffire à dispenser définitivement chacun de faire la morale aux Autres. Et ce, tout particulièrement dans notre pays qui « crève » des incessantes condamnations moralisatrices quasi quotidiennes, provenant d’individus et de groupes d’individus originaires de continents et de pays, où perdurent esclavage, lapidation et statut infériorisé des femmes, conflits interethniques et inter-religieux, corruption généralisée, absence de véritable démocratie, pendaison d’homosexuels, amputation de membres, flagellation, etc., etc.

Grâce à la gauche en général et au Parti socialiste en particulier (cf. récente déclaration de Benoît Hamon volant au secours de la superstition musulmane), ils n’en viennent pas moins faire culpabiliser la France et les Français au nom d’un passé révolu de plusieurs décennies, voire de plusieurs siècles, sans avoir pour autant l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond, ainsi qu’en témoigne mon courrier à leur intention (MRAP, SOS Racisme, CRIF, LICRA, Yazid Zabeg, etc.), mais toujours sans réponse jusqu’ici.

Après cet exposé conséquent sur le penser superstitieux sous toutes ses formes, j’attends vos éventuels arguments contraires, intellectuellement et philosophiquement étayés, sur des points très précis de désaccord, car, à défaut vous ne seriez pas en mesure de faire valablement un choix entre les deux candidats du second tour.

D’ici-là, à quelques jours du premier, pour être tout à fait intellectuellement honnête, je me dois de reconnaître que les candidats du 22 avril ne sont pas en reste en matière de mensongeset de « croyances au miracle », comme suffisent à l’établir les différents courriers ci-après à leur intention.

Ainsi j’attends toujours de Nicolas Sarkozy une réponse argumentée aux lettres suivantes dénonçant son mensongepublic avéré en matière d’euthanasie :

« Philosophie, euthanasie et "débilité intellectuelle" » (Lettre recommandée avec AR du 18 septembre 2008)

 

Nicolas Sarkozy, J’ACCUSE: « Euthanasie et réaffirmation publique d’un mensonge avéré ! » (Lettre recommandée avec AR du 18 février 2012)

 

François Bayrou, de son côté, n’a toujours pas répondu aux lettres suivantes, parmi plus d’une vingtaine adressée depuis 2004 :

 

« Coalitions gouvernementales, mensonges et "croyances au miracle" » (Télécopie du 31 janvier 2008)

 

François Bayrou, J’ACCUSE : « Assez de mensonges et de manipulation ! » (Télécopie du9 avril 2007)

 

François Bayrou : « En flagrant délit de mensonge, manipulation et trahison » (Télécopie du 27 avril 2007)

 

Éva Joly a également laissé jusqu’ici sans réponse le courrier ci-après, malgré mes gravissimes accusations :

 

Éva Joly, J’ACCUSE : « Scientisme, écologisme et "obscurantisme" » (Courriels des 6 et 13 août 2011)

 

EELV,J’ACCUSE : « "Carabistouilles" électoralistes, cacophonie,pause médiatique et mensonge écolo ! » (Lettre du 25 novembre 2011) 

 

J’attends toujours également de Jean-Luc Mélenchon une réponse argumentée aux accusations suivantes dénonçant son penser superstitieux :

 

« Faire vivre l’Idéal ! ! ! » (Lettre du 1er octobre 2007)

 

Jean-Luc Mélenchon, « J’ACCUSE : Arrêtez de mentir et de tromper l'opinion, "PENSEZ" ! » (Lettre du 22 mars 2010)

 

Marine Le Pen n’a toujours pas répondu non plus à la lettre suivante dénonçant le climat délétère moralisateur actuel, dont elle est pourtant victime, servant ainsi la soupe à la superstition moraliste :

 

« Halte à la dérive moralisatrice, mensongère et partisane ! » (Lettre du 4 mai 2011)

 

Finalement, ainsi que je l’ai fait savoir à chacun de vos concurrents du premier tour, face à leur obstination dans le silence et le refus de débattre, vous êtes le seul, dont je n’ai que des éloges à faire, car n’hésitant jamais à débattre aussi souvent que vous étiez sollicité, même si vos propositions concrètes (sortie de l'euro par exemple) comportent à la fois du pour, du positif, des « avantages », et du contre, du négatif, des « inconvénients », comme il en va forcément dans un monde, où TOUT est relatif !

 

En conclusion, outre les responsables politiques en général et les candidats de la Présidentielle 2012 en particulier, je me dois de dénoncer également les faiseurs d’opinion de l’époque, en particulier ce soi-disant fleuron de la Culture française d’aujourd’hui, à savoir Le Monde et France Culture, tout aussi intellectuellement lâches et malhonnêtes que les candidats et autres faiseurs d’opinion, ainsi qu’en témoignent mes dernières lettres ci-après, également  toujours sans réponse sur le fond :

 

Le Monde, J'ACCUSE (énième !) :« François Hollande, un président "normal" ? ! » (Lettre du 15 janvier 2012)

 

France Culture et Le Monde, J’ACCUSE : « Et "LA VÉRITÉ", bordel ? ! » (Lettre du 7 novembre 2011)

 

Après ce long exposé, dont j’attends votre éventuelle critique sur les points précis contestés, dans l’éventualité où vous accepteriez de débattre sur le fond, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines, sauf à vous-même ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire.

 

Annexe : Texte, Mensonges et lâcheté des prétendues élites nationales du XXIe siècle

 

 

 

,

 

 

                                                                         

 

 

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Commenter cet article