P S, pour mémoire « Taxe carbone : boulet et "débilité intellectuelle" ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Patong Beach, le 30 août 2013 

                                                

Courriel :

j.fs@neuf.fr


Objet :

P S, pour mémoire « Taxe carbone : boulet et "débilité intellectuelle" ! »

 

  Parti socialiste

 10, rue de Solferino

 75007 Paris

                                                                  

   [Envoi recommandé avec accusé de réception]

   

[A l’attention de François Hollande, Président de la République, de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, et des ministres Cécile Duflot, Christiane Taubira, Laurent Fabius, Manuel Valls, Michel Sapin, Pierre Moscovici, Stéphane Le Foll et Vincent Peillon, ainsi que des membres suivants du Parti socialiste, Annick Lepetit, Bertrand Delanoë, Claude Dilain, Dominique Strauss-Kahn, Élisabeth Guigou, François Patriat, François Rebsamen, Harlem Désir, Henri Emmanuelli, Jack Lang, Jean Glavany, Jean-Marie Le Guen, Jean-Pierre Chevènement,  Julien Dray, Lionel Jospin, Malek Boutih, Martine Aubry, Michel Rocard, Olivier Duhamel, Robert Badinter et Ségolène Royal, tous destinataires personnels de ma correspondance antérieure sur divers sujets]


« Qui ne gueule pas la vérité dans un langage brutal quand il sait la vérité se fait le complice des menteurs et des faussaires. » [Charles Péguy, Tempête sur l’Église de Robert Senon]

« Le cri de joie spinoziste est un cri de guerre contre les superstitions. » [Balthasar Thomass, Spinoza, le maître de liberté]

« Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. » [Jean Jaurès, Discours à la jeunesse, 1903]


Mesdames, Messieurs,


La resucée en termes feutrés de la taxe carbone passée sous l’ère Sarkozy à la trappe du Conseil constitutionnel - plus judicieux alors qu’aujourd’hui pour marier entre eux deux hommes ou deux femmes -, et rebaptisée à l’occasion contribution climat-énergie visant à verdir la fiscalité pour ne pas heurter une opinion fiscalement surchargée, me donne une excellente occasion de vous faire part de ma lettre du 9 septembre 2009 adressée à Cécile Duflot sous un intitulé identique à celui mentionné en objet, ainsi que de ma relance du 20 septembre 2009 avec aussi peu de succès.


Une preuve s’il en est que les mensonges de la gauche en général et du Parti socialiste en particulier ont la vie dure, notamment sur le climat, faute à ces faiseurs d’opinion d’avoir jamais eu jusqu’ici l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond, comme la liste annexée des destinataires de tous milieux, [Médias de toutes tendances, responsables politiques de tous bords, intelligentsia (prétendus intellectuels et pseudo-philosophes) et associations écologistes (Fondation Nicolas Hulot, EELV, FED, etc.], vous en fournira la preuve.


Comme, après relecture, je n’ai toutefois pas trouvé un mot à changer dans la lettre adressée alors à Cécile Duflot, je me borne à vous transmettre ce courrier sans argumentation complémentaire, mais je mentionne également ici mes lettres adressées à EELV (Europe Écologie-Les Verts), et tout particulièrement à sa présidente Éva Joly ainsi qu’à ses principaux dirigeants, sans oublier le silence obstiné de Nicolas Hulot depuis 2007, ou celui des Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Noël Mamère qui n’ont rien trouvé à répondre sur le fond, trompant ainsi l’opinion pour le plus grand profit de François Hollande à la Présidentielle 2012 avec l’addition des quelques 3% de suffrages écolo.


Ces lettres, à votre disposition et à celle de quiconque, avaient respectivement pour objet :

Éva Joly, J’ACCUSE : « Scientisme, écologisme et "obscurantisme" » [Courriel du 6 août 2011]

 

EELV, J’ACCUSE: « Scientisme, écologisme et "OBSCURANTISME" ! » [BIS] [Courriel du 11 août 2011] 

 

EELV, J’ACCUSE : « "Carabistouilles" électoralistes, cacophonie, pause médiatique et mensonge écolo ! » [Courriel du 25 novembre 2011]

 

J’attends donc toujours une réponse contraire argumentée à la question fondamentale rappelée ci-après, mais ce silence me suffit pour établir l’absurde prétention des humains du XXIe siècle d’instaurer sur la planète un climat sur mesure - forcément idéal ! - pour l’éternité.


Certes, en vertu du penser superstitieux humain, tel que précisé dans le courrier joint, ce n’est pas seulement en matière de climat que les élites nationales et internationales de l’époque font et laissent croire en leur capacité de transposer l’Idéal dans le quotidien - c’est aussi et surtout le cas en matière d’idéologie, de superstition idéologique avec ses promesses mensongères de bonheur, de liberté et d’égalité sur Terre ! 


En conséquence je vous invite, une fois de plus, à répondre, de façon intellectuellement, scientifiquement et philosophiquement étayée, à la question ci-après posée notamment au GIEC, à Barack Obama, Ban Ki Moon, José-Manuel Barroso et Nicolas Sarkozy, entre autres :

 

« In an universe, which is perpetually in movement, and where EVERYTHING is in a constant movement, that is the SOLE cause of the unceasing transformation of all the things of our world, human beings included, HOW would-it be possible to definitively stabilize anything and thus to establish on the planet a custom-made climate for all eternity, excepted by stopping this movement itself, precisely? »

 

Assurément, je ne me fais aucune illusion sur votre courage intellectuel mystérieusement retrouvé pour envoyer votre réponse contraire argumentée sur des points très précis de désaccord, ce qui vous permettra de continuer à mentir, donc à tromper et à manipuler sciemment l’opinion pour votre plus grand profit électoral et financier.  

 

Je vous remercie néanmoins de votre attention et vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines – sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire !

 

 Annexe : I - Lettre du 9 septembre 2009 à Cécile Duflot

               II - Liste des destinataires de ce courrier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                           

                                                                                            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              II - Liste des destinataires

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Commenter cet article