« OMERTA ! » [SUITE ET FIN]

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Le 17 juillet 2011

 

Objet :

« OMERTA ! » [SUITE ET FIN]

 

Monsieur Gilbert Collard

« Grandes Gueules »

RMC Info

12, rue d’Oradour sur Glane

75015 Paris

L P : 1H 007 829 7553 4

                                                            

[A l’attention de la direction et des rédactions de BFM et de RMC Info (Alain Weill, Philippe Manière, Hedwige Chevrillon et Jean-Jacques Bourdin notamment) ainsi que des bien-pensants censeurs conformistes autoproclamés Grandes Gueules [Alain Marschall, Olivier Truchot, Bernard Debré, Claire O’Petit, Daniel Rémy, Didier Giraud, Étienne Liebig, Franck Tanguy, Franck Tapiro, Johnny Blanc, Karim Zéribi, Jacques Maillot, Jean-Claude Larue, Marie-Anne Soubré, Pascal Perri, Patrice Gourrier, Sophie de Menthon, Sylvain Grandserre et autres disparus, tels André Daguin, Anna Sallabi, Christian Lehmann, Gaston Kelman, etc.], qui colportent les mensonges et les « croyances au miracle » du penser superstitieux « politiquement correct » du jour dans tous ses modes d’expression, sans avoir pour autant l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond]

 

Monsieur,

 

J’ai pris bonne note de votre fin de non recevoir du 15 courant, mais aussi, par la même occasion, de votre intention délibérée de continuer, au sein des « Grandes Gueules, à colporter les mensonges et les « croyances au miracle » du penser superstitieux humain dans ses divers modes d’expression [Religion, métaphysique (scientisme et pseudo-spiritualisme) idéologie et moralisme], sans avoir pour autant avancé une quelconque argumentation contraire sur des points très précis de désaccord, ainsi que je vous en lançai le défi dans ma lettre du 4 courant.

 

Néanmoins, au vu de l’abondante documentation mise à votre disposition, il vous reste encore la possibilité de démontrer la fausseté de mes affirmations, sauf à cautionner mes incessantes et graves accusations contre de soi-disant « Grandes Gueules », dont le point fort n’est ni l’honnêteté ni le courage intellectuels.

 

A défaut d’une réponse argumentée contraire, intellectuellement et philosophiquement étayée, je vous souhaite bonne continuation dans la manipulation de l’opinion et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines – sauf aux « Grandes Gueules » dénoncées et à vous-même de démontrer le contraire au vu des dizaines de lettres toujours sans réponse.

 

                                                                                        

                                                                                         

 

Publié dans COURRIER "Divers"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article