Marine Le Pen : « Pour information ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Le 9 novembre 2011

 

Objet :

Marine Le Pen : « Pour information ! »

 

Madame Marine Le Pen

Front National

76-78, rue des Suisses

92000 Nanterre

Courriel :

marine.lepen@frontnational.com

 

[A l’attention de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, Jacques Bompard et Louis Alliot]

 

Madame,

 

Malgré votre silence et votre refus de débattre, avérés par ma lettre du 30 avril dernier, toujours sans réponse à ce jour, laquelle était accompagnée de la copie de divers courriers envoyés antérieurement à Nicolas Sarkozy, au Parti socialiste, à Martine Aubry, à Bernard-Henri Lévy et au MRAP, ainsi que du texte, Mensonges et lâcheté des élites, je ne peux néanmoins manquer de vous faire part du courrier adressé aujourd’hui même à France Culture, suite à l’émission dont vous étiez l’invitée, pour dénoncer le comportement partisan de Marc Voinchet et d‘Hubert Huertas envers vous.

 

Vous auriez toutefois mauvaise grâce à le dénoncer également, aussi longtemps que vous refuserez pareillement de débattre sur le fond, et plus particulièrement pour ce qui me concerne, tant que vous ne daignerez pas avancer votre éventuelle argumentation contraire, intellectuellement et philosophiquement étayée, pour établir, voire démontrer more geometrico, la fausseté de mes affirmations sur des point très précis de désaccord, en matière de penser superstitieux sous toutes ses formes.

 

Celui-ci rend en effet notre époque tout aussi obscurantiste que toutes celles qui l’ont précédée, au fil des siècles et des millénaires, en raison de leurs mensonges et de leurs « croyances au miracle » d’alors, de même que nos plus ou moins lointains descendants auront aussi tout loisir de le vérifier a posteriori pour ceux de la nôtre.

 

Je suis bien obligé de constater que vous n’avez réfuté jusqu’ici aucun des arguments exposés dans les dizaines de pages adressées pour démontrer more geometrico en quoi consiste LA Vérité éternelle absolue. De ce seul fait, vous ne pouvez donc prétendre jusque-là être la porte-parole des grands diseurs universels de LA Vérité absolue,  celle des mystiques authentiques, tels Lao-Tseu, le Bouddha et le Christ, ainsi que des « vrais » philosophes du UN absolu, à savoir Socrate, Platon, Giordano Bruno, Spinoza et Constantin Brunner (1862-1937), entre autres, sur la pensée éternelle desquels se fonde toute mon argumentation dénonçant le penser superstitieux dans ses divers modes d’expression : religion, métaphysique matérialiste, ou scientisme, métaphysique idéaliste, ou pseudo-spiritualisme,  idéologie et moralisme.

 

Pour terminer, je rappelle que je vous avais demandé, dans ma précédente lettre, de soumettre tous les documents envoyés aux intellectuels, voire aux philosophes, de votre mouvement. Or j’ignore si vous avez daigné le faire, et c’est pourquoi je renouvelle ma requête, car je serais très curieux de savoir ce qu’ils auraient à me rétorquer en matière de Vérité absolue, sauf à croire encore naïvement que les différentes formes du penser superstitieux humain (cf. ci-dessus) seraient l’expression de LA Vérité absolue.

 

Évidemment, comme il en va de la centaine de soi-disant « élites » nommément dénoncées dans le texte, Mensonges et lâcheté des élites, après quelques cinq cents lettres sans véritable réponse sur le fond, vous préférerez peut-être vous laisser accuser sans réagir, à l’exemple de François Hollande ignorant ma condamnation sans ambiguïté, François Hollande, J’ACCUSE : « Arrêtez de mentir et de tromper l’opinion !

 

Et ce sont précisément des menteurs dans son genre, qui font aujourd’hui l’opinion, en trompant et manipulant sciemment les milliards de « croyants au miracle », à travers le monde. Il n’y a pourtant pas de quoi en être réellement fier – hormis pour ses intérêts égoïstes individuels et collectifs de toutes sortes (cf. amour, argent et gloire), indûment acquis : vous avez dit « effraction » ? ! 

 

Dans l’éventualité peu probable, où vous refuseriez de les suivre dans cette voie, sauf à être démasquée très rapidement, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Madame, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines – sauf à vos partisans et à vous-même, évidemment, de démontrer le contraire sur le fond !

 

Annexe : Lettres des 7 et 9 novembre 2011 à France Culture

 

                                       

 

 

 

 

 

, .

 

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Commenter cet article