« Lâcheté intellectuelle et candidature présidentielle autoproclamée ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

                                                                          Patong Beach, le 8 août 2013

Courriel :

xxxxx@yahoo.fr

Objet : « Lâcheté intellectuelle et candidature présidentielle autoproclamée ! »

 

                                                                           Monsieur Nicolas Sarkozy

                                                                           77, rue de Miromesnil

                                                                           75008 Paris

                     [Copie pour information à François Fillon et à Jean-François Copé]

 

Monsieur,


Je suis au regret de constater que ma lettre recommandée avec accusé de réception du 15 dernier, ayant pour objet, « Escroquerie intellectuelle et contestation du Conseil constitutionnel ! », quoique accompagnée de celle du 3 mai à votre intention et du courrier recommandé du 20 mai dernier adressé au Conseil constitutionnel sous l’intitulé, Conseil constitutionnel, J’ACCUSE : « Vous avez dit égalité ? ! », demeure toujours sans réponse à ce jour.


Et ce, sûrement, au prétexte déjà avancé par le philosopheur Michel Onfray, entre autres, que vous n’avez pas non plus le temps de répondre, fut-ce pour affronter LA Vérité éternelle absolue, comme peuvent l’établir mes lettres recommandées sans réponse adressées à l’Élysée, à savoir celle du 18 septembre 2008, ayant pour objet, « Philosophie, euthanasie et "débilité intellectuelle" », et celle du 12 novembre 2009 intitulée, « GIEC et "débilité intellectuelle" », confirmée  le 20 janvier 2010 par« Copenhague : chronique d’un "échec" annoncé », dont les récépissés postaux sont à votre disposition - rassurez-vous, toutefois, votre prédécesseur et votre successeur ont également fait preuve de la même lâcheté intellectuelle que vous, comme je peux le prouver !


En conséquence, comme je m’y étais engagé dans ma lettre recommandée du 15 dernier, faute à vous de pouvoir démontrer la fausseté de mes affirmations sur des points très précis de désaccord, je vous prie de trouver ci-joint, en vue d’alimenter votre réflexion et votre éventuelle argumentation contraire - déficientes jusqu’ici -, mon texte fondateur, VÉRITÉ éternelle absolue versus mensonges et lâcheté des élites du XXIe siècle.


Outre mon argumentation intellectuellement et philosophiquement étayée qu’il ne vous sera pas interdit de contester sur le fond, vous y trouverez les noms des quelques deux cents soi-disant élites dénoncées en près de cinq cents lettres sur dix ans. Et ce, tous milieux confondus [Médias de toutes tendances, politiciens de tous bords, intelligentsia (prétendus intellectuels ou pseudo-philosophes) et associations moralisatrices à sens unique], qui n’ont de cesse de mentir et de tromper sciemment l’opinion, mais sans avoir eu jusqu’ici l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond - à une exception notable près, en l’occurrence Manuel Valls rendu à mes arguments !


C’est pourquoi, au vu de votre candidature autoproclamée, mais prématurée et sans aucune suprématie après votre échec de mai 2012, oubliant égoïstement par ailleurs que vos lieutenants évoqués ici ont aussi envie de jouir de la magistrature suprême, vous ne saurez vous défausser d’ici-là par votre silence et le refus de débattre sur le fond, même si les mensonges et les « croyances au miracle » ont été favorables à votre successeur, grâce assurément à la complaisance des médias, Le Monde et Le Figaro notamment, lesquels ont délibéremment ignoré, entre autre, mon courrier du 3 avril 2012, qui avait pour objet, « Le charlatan Hollande et le grand mensonge électoral ! ».


Et ce n’est donc pas sans raison que j’avais adressé, le 9 mai 2012 au Figaro une lettre ayant pour objet, Le Figaro, J’ACCUSE : « Merci pour la France d’avoir couvert sciemment la malhonnêteté, la lâcheté et la débilité intellectuelles avérées du nouveau président de la République ! », et le 17 mai au Parti socialiste et à toutes ses élites, du Président de la République au Premier ministre, à ses ministres et ses parlementaires, un courrier intitulé, François Hollande et PS, J’ACCUSE : « De la trahison de la pensée de Jaurès au "casse du siècle" de la  Présidentielle 2012 ! ».


Pour redorer le blason de la classe politique, votre déclaration de candidature autoproclamée ne pourra donc manquer d’informer sciemment l’opoinion en matière de Vérité au lieu de promettre tout et son contraire à une opinion crédule qui en ressort toujours cocue et frustrée, puisque les lendemains déchantent rapidement, à l’exemple de la côte de popularité de François Hollande qui récolte ce qu’il a semé, en dédaignant notamment mon défi de confronter en justice sa vérité et la mienne.


En conclusion, je vous rappelle que, durant la campagne présidentielle 2012, j’avais adressé nommément à chacun des candidats du premier tour - vous inclus, évidemment - un courrier intitulé, « Et le combat de LA Vérité visant les candidats de la Présidentielle 2012 cessa faute de combattants ! » , dont j’attends toujours le moindre accusé de réception – preuve, s’il en est, que LA VÉRITÉ est le moindre des soucis de la classe politique, toutes tendances confondues ! ! !


Il vous reste donc à faire la démonstration contraire, et dans l’attente de votre éventuelle argumentation intellectuellement et philosophiquement étayée, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines, sauf à vous-même ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, comme je l’attends vainement de prétendues élites depuis plus de dix ans - et bientôt treize ans de mensonges pour François Hollande !


Annexe : VÉRITÉ éternelle absolue versus mensonges et lâcheté des élites du XXIe siècle


[PS : Le texte mentionné sera envoyé en courrier ordinaire en raison de sa longueur]

 

 

 

 

                                                                          

                                                                         

 

                                                                           

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article