Et le combat de LA Vérité... Lettre à Marine Le Pen [FIN] »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Patong Beach, le 8 avril 2012

 

Courriel : xxxxxx

 

Objet : « Et le combat de LA Vérité visant les candidats de la Présidentielle 2012 cessa faute de combattants ! » [FIN] (Version collective individualisée)

 

Madame Marine Le Pen

Front National

76-78, rue des Suisses

92000 Nanterre

Courriel :

contact@frontnational.com

 

A l’attention D’Éva JOLY (Europe Écologie – Les Verts), François BAYROU (MODEM), François HOLLANDE (Parti socialiste), Jean-Luc MÉLENCHON (Front de gauche), Nicolas DUPONT-AIGNAN (Debout la République) et NICOLAS SARKOZY (UMP)

 

« Si je sais la vérité et ne gueule pas la vérité, je suis le complice des escrocs et des faussaires. » (Charles Péguy)

 

Madame,

 

A ce sujet précisément, j’attends toujours de Barack Obama, du GIEC, de Ban-Ki-moon, de José-Manuel Barroso et de Nicolas Sarkozy, sans oublier Éva Joly et Europe Écologie-  Les Verts (les Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit, Nicolas Hulot, etc.), des nombreux médias nationaux et régionaux ainsi que des soi-disant intellectuels ou pseudo-philosophes, dont la liste est à votre disposition, la réponse argumentée à cette simple question à validité éternelle :

 

« In an universe, which is perpetually in movement, and where EVERYTHING is in a constant movement, that is the SOLE cause of the unceasing transformation of all the things of our world, human beings included, HOW would-it be possible to definitively stabilize anything and thus to establish on the planet a custom-made climate for all eternity, excepted by stopping this movement itself, precisely? »

 

Faute d’une réponse intellectuellement, scientifiquement et philosophiquement argumentée, ce qui est le cas jusqu’ici, vous confirmeriez pour nos plus ou moins lointains descendants, à travers vos « croyances au miracle » d’un autre temps, l’obscurantisme de notre époque, tout aussi superstitieuse que celles qui l’ont précédée, au fil des siècles et des millénaires.

Votre croyance scientiste actuelle figurera, jusqu’à la fin des temps, comme une «escroquerie intellectuelle» planétaire, au même titre que celle des religions et du catéchisme soi-disant universel contemporain dans sa prétention à régir la marche du monde à sa convenance - sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, comme je l’attends vainement depuis plus de dix ans !

 

Je relève d’ailleurs que votre programme concernant l’énergie nucléaire est à géométrie variable, puisque, en 2007, le Front national voulait poursuivre l’effort sur le nucléaire, alors que, le 18 novembre 2011, vous manifestiez sur France 2 votre intention d’opter pour un compromis, en déclarant très précisément ce qui suit :

« Oui, l’énergie nucléaire est dangereuse, mais pour assurer l’indépendance de notre pays, il n’y a pas d’autre solution à court terme. »

 

 Plus tôt dans la journée, vous aviez pourtant déclaré sur BFMTV :

 

« A terme, c’est effectivement une énergie dangereuse, il faut donc garder en vue la nécessité de se séparer du nucléaire. Mais pour l’instant, nous n’avons pas assez investi dans la recherche pour que les énergies renouvelables remplacent le nucléaire. »

 

En aucun cas, il ne vous est venu à l’esprit que le penser superstitieux du scientisme écologiste contemporain pouvait mentir et tromper l’opinion, comme je l’ai fait savoir sans ménagement aux uns et autres, sans avoir reçu jusqu’ici de réponse contraire intellectuellement, scientifiquement et philosophiquement étayée – mais il ne vous est pas interdit d’essayer de le faire à leur place !

 

Je constate par ailleurs que les faibles sondages concernant la candidate écologiste semblent loin d’exprimer la crainte des électeurs en la matière. C’est d’ailleurs pourquoi je vous propose, au vu de votre intention de faire un referendum sur la peine de mort, de faire également une consultation nationale sur la question du nucléaire, voire aussi sur l’euthanasie.

 

Il n’est pas normal, en effet, que seuls des mouvements partisans, la Gauche en général, Parti socialiste et Verts notamment, décident de démanteler à leur idée le potentiel nucléaire national contre des sièges accordés en récompense, alors que chacun devrait s’exprimer ce sujet sensible, au lieu de laisser les copains et les coquins se partager les avantages.

 

Votre décision aurait probablement le mérite de vous faire grimper dans les sondages, et dans les urnes, car ils sont nombreux comme moi à attendre une telle consultation pour s'opposer à une malversation annoncée. 

 

Pour terminer, je ne peux manquer de dénoncer également la superstition moraliste, ou moralisme (cf. définition ci-dessus), dont vous avez particulièrement à vous plaindre, même si vous ne semblez pas le ressentir, au vu de ma lettre ignorée du 30 avril dernier.

 

Le moralisme, en effet, quoique se fondant uniquement sur des fictions donc, sur des mensonges ! n’en réglemente pas moins la marche morale du monde en général et de la France en particulier, ainsi que le comportement des humains en la matière, en décrétant ce qu’il seraitabsolument bien ou mal de penser et de dire.

 

Et pour ce faire, comme il en va des autres modes d’expression du penser superstitieux, il suffit aux moralisateurs ayant pignon sur rue d’« absolutiser fictivement le relatif » pour juger et condamner moralement les Autres sur la base mensongère d’un Bien et d’un Mal prétendument absolus, alors que, dans notre monde, TOUTest relatif et RIEN n’est absolu, comme ceci est démontré intellectuellement et philosophiquement dans mon texte fondateur, Mensonges et lâcheté des élites.

 

En réalité, il n’y a pas non plus deux catégories d’humains par nature, les bons et les mauvais, les « vertueux» et les « salauds ». Cette fable a déjà été aussi dénoncée sans ambiguïté, voici bientôt deux mille ans, par ce même grand diseur universel de LA Vérité éternelle absolue. Mais notre époque obscurantiste n’en a cure, et elle continue donc de fonctionner avec près de deux mille ans de retard sur la pensée du Christ, ce qui fait bien l’affaire des « censeurs auto-proclamés », pourtant ni plus ni moins vertueux que ceux qu’ils jugent et condamnent moralement.

 

En effet, sauf à vous-mêmes ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, j’affirme qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura jamais, dans notre société humaine universelle, d’individus ni de groupes d’individus, «TOUS» critères d’appartenance confondus, réellement irréprochables.

 

Face à l’Idéal, en effet, chacun est forcément coupable, coupable de « crime de lèse-Idéal», alors que pour donner des leçons de morale, il faudrait d'abord être soi-même irréprochable, et ceci devrait suffire à dispenser définitivement chacun de faire la morale aux Autres. Et ce, tout particulièrement dans notre pays qui « crève » des incessantes condamnations moralisatrices, quasi quotidiennes, provenant d’individus et de groupes d’individus originaires de continents et de pays, où perdurent esclavage, conflits interethniques et interreligieux, corruption généralisée, absence de véritable démocratie, pendaison d’homosexuels, lapidation et statut infériorisé des femmes, amputation de membres, flagellation, etc., etc.

 

Ils n’en viennent pas moins faire culpabiliser la France et les Français au nom d’un passé révolu de plusieurs décennies, voire de plusieurs siècles, sans avoir pour autant l’honnêteté et le courage intellectuels de débattre sur le fond, ainsi qu’en témoigne mon courrier à leur intention, mais toujours sans réponse jusqu’ici (cf. MRAP, SOS Racisme, etc.).

 

Après ce rappel conséquent sur le penser superstitieux sous toutes ses formes, comme je tiens à votre disposition mes précédentes lettres, il vous restera donc à exposer vos éventuels arguments contraires, intellectuellement et philosophiquement étayés, sur des points très précis de désaccord.

 

A défaut, vous manifesteriez votre intention délibérée de continuer à colporter les mensonges et les « croyances au miracle » du monde, donc à tromper et à manipuler sciemment l’opinion, en l’occurrence les électeurs. De surcroît, votre obstination dans le silence et le refus de débattre témoignerait pour la postérité, soit de votre lâcheté et malhonnêteté intellectuelles, soit de votre absence d’argumentation contraire sur le fond !

 

En conclusion, pour être tout à fait intellectuellement honnête, je me dois de reconnaître que vos concurrents ne sont pas en reste en matière de mensongeset de « croyances au miracle », comme suffit à l’établir l’objet des différents courriers ci-après.

 

Nicolas Sarkozy n’a toujours pas répondu aux lettres suivantes :

 

« Philosophie, euthanasie et "débilité intellectuelle" »  (Lettre du 18 septembre 2008 envoyée en courrier recommandé avec accusé de réception)

 

Nicolas Sarkozy, J’ACCUSE: « Euthanasie et réaffirmation publique d’un mensonge avéré ! » (Lettre du 18 février 2012 envoyée pareillement)

 

J'attends toujours de François Hollande sa réponse argumentée aux lettres suivantes, parmi une vingtaine d’autres en plus de dix ans, où les accusations portées sont sans aucune ambiguïté :

 

PS, J’ACCUSE : « Un pays de merde, dans un monde de TARÉS ! »  (Lettre  du 15 juillet 2010)

 

François Hollande, J’ACCUSE : « Arrêtez de mentir et de tromper l’opinion ! » (Lettre du 28 octobre 2011)

 

François Hollande, pour mémoire et information: «Débilité intellectuelle de l’époque, lâcheté et malhonnêteté de ses élites ! » (Lettre du 20 décembre 2011)

 

François Hollande, pour information: « Le "coup de la finance", les mensonges, les incohérences et autre "méthode Coué" du candidat Hollande ! » (Lettre du 21 févier 2012)

 

François Bayrou, de son côté, n’a toujours pas répondu aux lettres ci-après, parmi plus d’une vingtaine envoyée depuis 2004 :

 

« Coalitions gouvernementales, mensonges et "croyances au miracle" » (Lettre du 31 janvier 2008)

 

François Bayrou, J’ACCUSE : « Assez de mensonges et de manipulation ! » (Lettre du 9 avril 2007)

 

François Bayrou : « En flagrant délit de mensonge, manipulation et trahison » (Lettre du 27 avril 2007)

 

Éva Joly a également laissé sans réponse jusqu’ici mes courriels des 6 et 13 août derniers ainsi que ma lettre du 25 novembre 2011, malgré mes gravissimes accusations :

 

Éva Joly, J’ACCUSE : « Scientisme, écologisme et "obscurantisme" »

 

EELV, J’ACCUSE : « "Carabistouilles" électoralistes, cacophonie, pause médiatique et mensonge écolo 

 

J’attends toujours également de Jean-Luc Mélenchon une réponse argumentée aux accusations suivantes :

 

« Faire vivre l’Idéal ! ! ! » (Lettre du 1er octobre 2007)

 

Jean-Luc Mélenchon, J’ACCUSE : « Arrêtez de mentir et de tromper l'opinion, "PENSEZ" ! » (Lettre du 22 mars 2010) 

 

Finalement, le seul concurrent, dont je n’ai que des éloges à faire en la matière, car n’hésitant jamais à débattre aussi souvent qu’il est sollicité, c’est Nicolas Dupont-Aignan, même si ses propositions concrètes ne sont pas davantage l’expression de LA Vérité absolue, puisqu’elles comportent forcément, dans un monde, où TOUT est relatif , à la fois, du pour, du positif, des « avantages », mais aussi du contre, du négatif, des « inconvénients ».

 

Après les responsables politiques, je ne peux manquer de dénoncer également les médiatiques faiseurs d’opinion de l’époque, notamment ce soi-disant fleuron de la Culture française d’aujourd’hui, à savoir Le Monde et France Culture, car tout aussi intellectuellement lâches et malhonnêtes, comme en témoignent mes dernières lettres à leur intention toujours sans réponse sur le fond :

 

Le Monde, J'ACCUSE (énième !) : « François Hollande, un président "normal" ? ! » (Lettre du 15 janvier 2012)

 

France Culture et Le Monde, J’ACCUSE : « Et "LA VÉRITÉ", bordel ? ! » (Lettre du 7 novembre 2011)

 

Après ce long exposé, dont j’attends votre éventuelle critique sur le fond, dans l’éventualité où vous accepteriez de débattre sur le fond, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Madame, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines, sauf à vous-même ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire.

 

Annexe : Texte, Mensonges et lâcheté des prétendues élites nationales du XXIe siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans COURRIER "Politiques"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article