« Bienpensance et "croyances au miracle" »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Le 11 décembre 2008


Objet :

« Bienpensance et "croyances au miracle" »

 

 
Alain Marschall et Olivier Truchot

« Les Grandes Gueules »

RMC Info

12, rue d’Oradour sur Glane

75015 Paris

Fax : 01 71 19 11 90

Courriel : 

http://www.rmcinfo.fr/

       

[A l'attention d’Alain Weill, président du groupe NextRadioTV (RMC Info, BFM, BFMTV et Groupe Tests), de la Direction et de la rédaction de RMC Info, notamment Jean-Jacques Bourdin et Guillaume Cahour, ainsi que les bien-pensants censeurs conformistes autoproclamés Grandes Gueules (André Daguin, Anna Sallabi, Bernard Debré, Claire O’Petit, Christian Lehmann, Gaston Kelman, Karim Zéribi, Jacques Maillot, Sophie de Menthon, etc.)], qui colportent les mensonges et les « croyances au miracle » de la pensée superstitieuse « politiquement correcte » du jour dans tous ses modes d’expression, sans avoir pour autant le courage intellectuel de débattre sur le fond]

 

 Messieurs,

 

 Votre pitoyable débat, au cours de l'émission du 10 courant, sur les droits de l'homme en général, et sur l'intérêt, ou non, de conserver un Secrétariat aux droits de l'homme, me conduit, pour la énième fois, à dénoncer vos « croyances au miracle », puisque c’est sur leur seule base que vous vous arrogez le monopole de la vertu, ce qui vous permet de jouer, à longueur de semaine, les « moralisateurs publics », alors que chacun d’entre vous n’étant pas plus irréprochable que tous les autres humains sans exception, y compris sur le plan de l’observation du catéchisme universel contemporain, devait se dispenser de juger et de condamner « moralement » les Autres.

 

Tout au long de mon abondante correspondance sur plusieurs années, j’ai pu notamment établir que, loin d’être le TGV de la liberté d’expression, comme vous vous en auto-glorifiez en permanence, vous étiez surtout des racistes et des faux-culs, dans la mesure où la discrimination ne se limite pas au racisme stricto sensu, si « juteux » aujourd’hui pour faire culpabiliser les Autres et en tirer des avantages de toutes sortes en exigeant des postes, par exemple, pour s’intégrer à la République – certes, « La république des lâches », selon l’expression de Rachid Kaci, et donc celle de ses dirigeants d’aujourd’hui et d’hier depuis 1981 !

 

En clair, comme cela a été amplement montré et démontré en des centaines de pages, votre bienpensance hypocrite n’est que le fruit de votre penser superstitieux, et elle témoigne incontestablement, en outre, de votre lâcheté et malhonnêteté intellectuelles. A ce jour, en effet, vous n’avez pas encore daigné soulever une seule objection de fond sur un unique point précis éventuellement contesté. Vous avez donc seulement raison (en apparence !), parce que vous refusez obstinément de confronter vos points de vue moralisateurs, relatifs et partisans, à LA Vérité éternelle absolue, telle que maintes fois précisée.

 

J’entends par là celle qui ne peut être qu’UNE, Unique, dont la certitude absolue réside dans l’absence de toute contradiction, de toute incohérence, de toute autre vérité opposée à elle, et qui aura encore cours dans mille ans, et au-delà jusqu’à la fin des temps ! Je vous laisse donc comparer à elle vos propos quasi quotidiens, relatifs et partisans, dont vous tirez vos avantages personnels spécifiques. Toutefois, je ne saurais vous reprocher, pas plus qu’à quiconque, de manifester votre égoïsme inné, tel que maintes fois précisé, dans vos affaires d’amour, d’argent et de gloire (d’ego tout simplement), puisque je n’y échappe pas davantage que les six milliards d’humains d’aujourd’hui et ceux à venir au cours des millénaires.

 

En revanche, je vous accuse de manipuler et de tromper l’opinion en lui présentant seulement vos vérités « relatives » partielles et mutilées, tout en lui dissimulant ce que vous ne pouvez plus désormais prétendre ignorer : LA Vérité absolue, juge suprême de toutes les vérités relatives colportées dans notre monde par le penser superstitieux dans ses divers modes d’expression [Religion, toutes religions confondues - monothéistes ou non -, métaphysique (scientisme matérialiste et scolastique idéaliste), idéologie, toutes les idéologies sans exception, et moralisme (Morale et condamnations moralisatrices des Autres au nom de LA morale)]

 

Au cas où vous vous sentiriez enfin disposés à contester sur le fond le simple contenu de ce courrier, pour alimenter votre réflexion je vous fais néanmoins parvenir également la copie du courrier adressé à Nicolas Sarkozy le 18 septembre dernier, déjà en votre possession mais toujours sans réponse à ce jour, ainsi que celle de la lettre adressée à Ramatoulaye Yade-Zimet, le 27 novembre dernier, sous l’intitulé « Droits de l’homme et "débilité intellectuelle" », avec leurs accusés de réception respectifs.

 

Dans l’attente de vos éventuelles objections de fond, intellectuellement et philosophiquement étayées, je ne peux manquer de vous rappeler que l’objet premier de ma lettre du 18 septembre dernier à Nicolas Sarkozy était de lui rappeler sa promesse du 11 février 2007 visant à faire évoluer favorablement la question de l‘euthanasie pour parvenir au point où en sont nos voisins belges, helvétiques et néerlandais.

 

Vous avez vu comme moi ce qu’il en était advenu par la remise en grande pompe du rapport Leonetti à François Fillon, et je tiens donc à remercier tout particulièrement BFM et RMC Info de cet « enterrement de première classe », puisque ces deux médias nationaux n’ont même pas jugé utile de répondre à mon courrier du 19 septembre dernier, intitulé « CHICHE ! » qui les invitait à soutenir la légalisation de l’euthanasie. Les Vincent Humbert de demain ont bien du souci à se faire : qu’importe, en effet, à Jean Leonetti, à Alain Weil, Alain Marschall, Olivier Truchot ainsi qu’aux autres « vertueux » de BFM et de RMC Info, ou d’ailleurs, qu’un jeune homme de vingt ans puisse être condamné à vivre malgré lui, pendant quelques décennies encore, en étant tétraplégique, aveugle, sourd et totalement dépendant « 24 heures sur 24 » l Certes, tous ces vertueux autoproclamés n’hésiteront pas, cependant, à prétendre qu’ils aiment « tout le monde », mais d’abord eux-mêmes bien entendu !

 

Sans me faire aucune illusion sur votre honnêteté et votre courage intellectuels, et pas davantage sur votre intention délibérée de continuer à colporter les mensonges et les « croyances au miracle » du monde, je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Messieurs, mes salutations distinguées.

 

Annexe : I - Lettre du 18 septembre 2008 à Nicolas Sarkozy

               II - Lettre du 27 novembre 2008 à Rama Yade

               III - Accusés de réception

 

 

 

Publié dans COURRIER "Médias"

Commenter cet article