Voltaire et la "débilité intellectuelle"

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Le 1er novembre 2008


Objet : 

« Voltaire et la "débilité intellectuelle" »   

 

 

Monsieur Philipe Val

Rédacteur en chef

Charlie Hebdo

44 rue de Turbigo

75003 Paris

Fax : 01 44 61 96 11

Courriel :

redaction@charliehebdo.fr

 
[A l’attention de la Direction et de la rédaction]

 

 

Monsieur,

 
La promotion sur RMC Info, au micro de soi-disant « Grandes Gueules », de votre livre appelant Voltaire au secours contre la superstition religieuse, et pas seulement, m’incite à vous rappeler mes lettres des 3 février et 2 mars 2006 ainsi que celle du 4 septembre 2007, toujours sans réponse à ce jour, sans oublier le courrier adressé à vos collaboratrices, Anne-Sophie Mercier et Fiammetta Venner, guère plus courageuses que vous pour défendre leurs opinions.

 

Dans cet abondant courrier, toujours à votre disposition, je dénonçais le penser superstitieux humain, tel qu’il s’exprime publiquement encore aujourd’hui, à travers ses mensonges et ses « croyances au miracle », dans la religion, toutes religions confondues - monothéistes ou non -, dans la métaphysique [Doctrine matérialiste depuis Aristote jusqu’au scientisme contemporain, positivistes inclus, et dans la scolastique idéaliste, ou pseudo-philosophie spiritualiste, de Descartes ou de Kant, entre autres « philosopheurs »], dans l’idéologie, toutes les idéologies sans exception – illusion altermondialiste incluse ! – et dans le moralisme [Morale et condamnations moralisatrices des Autres au nom de LA Morale : LAQUELLE ? !], tous catéchismes réunis, y compris le catéchisme soi-disant universel contemporain, ou Déclaration universelle des droits de l’homme, dont seule l’inobservation est réellement universelle – sauf à vous ou à quiconque d’établir le contraire à l’aune de l’actualité, nationale ou internationale, et du devenir du monde durant les six décennies suivant sa promulgation !

 

Certes, votre silence et votre refus de débattre suffisent à témoigner de votre lâcheté et de votre malhonnêteté intellectuelles, qui, seules, vous permettent de vous ériger en « censeur » pour manipuler et tromper une opinion publique, portée par nature davantage à « croire » qu’à penser « vraiment », c’est-à-dire à réfléchir tout simplement au lieu d’imiter et de répéter les propos superstitieux des faiseurs d’opinion de l’époque, dont vous faites partie – sauf à vous, évidemment, de démontrer le contraire au vu du courrier annexé !

 

Je n’entends pas reprendre ici l’ensemble des arguments intellectuels et philosophiques déjà avancés à l’appui de ma dénonciation de toutes les soi-disant élites de l’époque, nommément désignées dans le document ci-après, Mensonges et lâcheté des élites, puisque vous les trouverez plus qu’amplement développés dans la copie de ma lettre du 18 septembre dernier à Nicolas Sarkozy, toujours sans réponse à ce jour, mais dont l’objet « Philosophie, euthanasie et "débilité intellectuelle" » est sans aucune ambiguïté. 

 

Je reviens à Voltaire juste pour souligner que, s’il a combattu la religion, et d'autant plus courageusement à son époque, il n’a apporté aucun argument d’ordre philosophique pour en établir l’aspect superstitieux, pas plus que ne le font nos pseudo-philosophes contemporains médiatisés, dont le chef de file va même jusqu’à encenser publiquement l’islam et son Livre – vous avez dit « débilité intellectuelle » ? !

 

OUI, et elle se manifeste chaque que fois que la priorité est donnée à la Foi sur la Raison, ainsi qu’il en va dans les divers modes d’expression de la Superstition, tels que précisés ci-dessus ; et sur ce plan, notre époque n’est pas moins obscurantiste que toutes celles qui l’ont précédée – au vu des rêves scientistes de croire pouvoir maîtriser la nature à notre guise – DEMAIN ! -, elle le serait même beaucoup plus !

 

Concernant Voltaire, je doute fort qu’il aurait volé au secours de la superstition idéologique d’aujourd’hui au point de prendre parti pour sa « croyance au miracle » de transposer l’Idéal dans le quotidien, à quoi revient la fallacieuse promesse de changer notre monde en monde idéal avec des humains imparfaits – cherchez l’erreur ! ! !

 

Pour ce qui est de la superstition moraliste, j’ignore si Voltaire s’est exprimé à son sujet pour la dénoncer, mais il est indéniable que ses propos sur les « nègres » lui vaudraient aujourd’hui un sort comparable à celui de l’extrême droite pour « délit d’opinion » - les « vertueux » dans votre genre s’en chargeraient sans nul doute !

 

En conclusion, sauf à vous de démontrer, sur des points très précis, la fausseté du courrier annexé, votre refus de débattre sur le fond manifesterait votre intention délibérée de continuer à mentir et à tromper l’opinion - vous avez dit « vertueux » ? ! ! !

 

Je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

Annexe : I - Lettre du 18 septembre 2008 à Nicolas Sarkozy

               II - Accusé de réception de la Présidence de la République

 

                              

Publié dans COURRIER "Médias"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louis vuitton replica 30/06/2015 10:35

I would like to thank you for the efforts you have made in writing this article.

Saint-Martory 30/06/2015 17:30

Thank you a lot...

hublot replica 30/06/2015 10:35

I've been trying to find out a little more about this kind of stuff, thanks for sharing