Thaïland, country of shit ? !

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Sylvain Saint-Martory Patong Beach, le 2 mars 2016

Résidence les Cocotiers

Nanaï Road

Patong Beach

Thaïlande

Objet :

« Séquestration à l’aéroport de Phuket, suivie de vol dans bagage ! »

Monsieur le Consul de France

35, Charoenkrung soi 36

Rue de Brest

Bangrak, Bangkok 10500

Fax : 02 657 5100

Monsieur le Consul,

Citoyen français venu en Thaïlande pour la énième fois, je viens porter à votre connaissance les graves problèmes rencontrés à l’aéroport de Phuket, le 22 décembre dernier vers 17:30, à l’arrivée du vol EY 430 en provenance d’Abu Dhabi.

Pour ce qui me concerne les évènements se sont déroulés de la façon suivante :

Après une longue attente au contrôle du service thaïlandais de l’immigration, je me suis rendu vers le tapis à bagage, où j’ai patienté très longtemps sans voir apparaître ma valise, alors que tous les passagers me semblaient être sortis. En désespoir de cause, j’ai donc dû me résigner et me suis dirigé vers la sortie, lorsque j’ai aperçu ma valise solitaire sur le trajet, sans en comprendre la mystérieuse raison.

Je pensai néanmoins sortir sans problème de l’aéroport, comme tout passager le fait d’habitude à l’arrivée. Or, j’ai été arrêté sans raison par un employé qui m’a aussitôt demandé d’ouvrir ma valise, ce qui est habituel pour partir à l’étranger, mais ne me semble pas l’être en arrivant.

Et là, ma séquestration a commencé, du fait que je refusai d’ouvrir ma valise, et j’ai donc été menacé de passer la nuit dans l’aéroport, si je n’obtempérai pas. En désespoir de cause, j’ai bien dû me résigner à ouvrir ma valise fermée par un petit cadenas à code numérique, ce qui a dû mettre la puce à l’oreille du personnel avec des raisons peu catholiques.

En conclusion, j’ai été empêché de sortir de l’aéroport, pendant plus d’une heure par des membres du personnel, par l’un deux notamment, ainsi que pourrait le reconnaître la personne venue m’accueillir, car elle a longtemps attendu pour me voir et est en mesure d’identifier l’un de mes « geôliers », si on le lui demandait.

Par la suite, dans la matinée du 28 décembre je me suis rendu à la police de l’aéroport de Phuket pour faire part de ces évènements et déposer une plainte, mais pas un des policiers présents n’a daigné ouvrir une enquête pour identifier le coupable repéré, ce qui aurait permis de prononcer une sanction, comme cet évènement le justifiait selon moi, au vu de l’émotion que j’ai connue pendant tout ce temps de séquestration.

En conséquence, je ne peux plus compter que sur votre concours pour obtenir au moins une réparation morale du préjudice, voire sanctionner les coupables, et je vous serais donc très vivement reconnaissant de votre intervention en ma faveur pour faire le nécessaire auprès de la police de Phuket aéroport, en raison du long délai de séquestration et de la disparition de plusieurs objets, notamment tous mes câbles d‘ordinateur subtilisés, entre autre perte notable durant mon séjour de trois mois à Patong Beach..

J’ajoute que je suis très contrarié par cet évènement, dont je subis depuis un traumatisme psychique, ce qui ne contribue pas à supporter aisément un tel évènement inattendu.

Dans l’espoir de votre concours pour donner une suite judiciaire à cette affaire, je vous remercie vivement par avance de votre intervention et vous prie d’agréer, Monsieur le Consul, mes salutations distinguées.


Commenter cet article

Angelilie 09/05/2017 22:52

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. lien sur pseudo. au plaisir