« Candidature présidentielle versus "mensonge écolo" ! »

Publié le par Sylvain Saint-Martory

Patong Beach, le 26 avril 2014

Courriel :

Philoplus@neuf.fr

Objet :

François Fillon, pour information :

« Candidature présidentielle versus "mensonge écolo" ! »

Monsieur François Fillon

Député

Courriel :

ffillon@assemblee-nationale.fr

Monsieur,

Je suis au regret de constater que mon courrier recommandé du 9 février dernier, toujours à votre disposition, demeure sans réponse jusqu’ici, en dépit de mon accusation sans ambiguïté, « Candidature présidentielle, mépris de LA Vérité éternelle absolue et lâcheté intellectuelle ! » [SUITE, mais pas FIN !]

Assurément, cette lâcheté intellectuelle n’est pas votre seul fait, mais celle aussi d'autres candidats autoproclamés de votre camp pour l'élection de 2017, en l’occurrence Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy jusqu’ici, dont j’attends toujours les éventuelles réponses contraires sur le fond à mon courrier tout aussi impertinent.

Et je ne peux manquer de vous rappeler que j’ai également accusé nommément de mentir et de tromper l’opinion les quelques deux cents soi-disant élites faiseuses d'opinion, tant nationales (tous milieux confondus) qu'internationales, dont les patronymes et raisons sociales ont été portés à votre connaissance, puisqu’elles colportent sciemment les mensonges et les "croyances au miracle" des humains du XXIe siècle sans jamais accepter de débattre sur le fond, c'est-à-dire de démontrer éventuellement la fausseté de mes affirmations sur des points très précis de désaccord – de quoi laisser à nos descendants une piètre image de notre époque obscurantiste, en matière de Vérité !

Ce refus de débattre fut également celui des candidats du premier tour de la présidentielle 2012, tous sans exception, François Hollande au premier chef, puisque finalement élu sur ses seuls mensonges et croyances au miracle que j'avais amplement dénoncés pendant la campagne électorale - et même bien longtemps auparavant, depuis le 6 octobre 2000 très précisément, comme la vingtaine de lettres envoyée peut en apporter la preuve.

Dans sa constance à refuser de débattre, je lui associe ses principaux soutiens médiatiques d’alors, à savoir les repreneurs et dirigeants du quotidien Le Monde ainsi que France Culture, dénoncés communément dans une accusation sans ambiguïté, « Et LA Vérité, bordel ? ! », dont la réponse se fait toujours attendre - fut-ce une confrontation en justice, comme j'en avais vainement lancé le défi à François Hollande, bien avant le 6 mai 2012, pour qu’elle tranche entre sa vérité et la mienne, entre le rêve et la réalité !

J'en viens à l'objet de ce courrier, dont le rapprochement entre votre candidature et le mensonge écolo ne saurait vous étonner, car vous ne pouvez pas avoir oublié que François Hollande n’a dû son succès qu’au maigre appoint des suffrages écologistes en mai 2012, à savoir quelques 3% des voix.

Or, pour ma part, je n'ai eu de cesse depuis 2007 de dénoncer le mensonge écolo, et par conséquent la tromperie permanente de l'opinion avec l'absurde prétention des humains du XXIe siècle de réguler le climat de la planète, à leur convenance, pour l'éternité. Toutefois, pas plus Europe-Écologie Les Verts que les autres "croyants au miracle" nationaux et internationaux dénoncés n'ont jamais eu le courage intellectuel d'avancer leurs éventuels arguments contraires, intellectuellement, scientifiquement et philosophiquement étayés, ce qui est très pratique pour continuer à manipuler l’opinion et, en l’occurrence pour en retirer les avantages du pouvoir - fut-il mensongèrement, donc malhonnêtement obtenu !

C‘est pourquoi, afin de vous permettre de juger ma démonstration du mensonge écolo et d’éventuellement la démonter, je joins à cet envoi le volumineux courrier adressé chronologiquement à leurs tenants, dont les noms sont mentionnés en annexe.

Je m’en tiens-là, compte-tenu de cette abondante documentation et des noms de ses "prestigieux" porte-parole, incapables jusqu’ici de démontrer la fausseté de mes affirmations sur des points très précis de désaccord. Il ne tiendra donc qu’à vous de vous y essayer, en avançant vos éventuels arguments contraires sur le fond.

Á défaut, la superstitieuse « croyance au miracle » des humains du XXIe siècle ne manquera pas de faire la risée de nos plus ou moins lointains descendants, forcés de constater, en leur temps, que le climat de la planète est toujours en constant changement – mouvement perpétuel de notre monde et de toutes les choses qui le constituent oblige, de sorte qu’il est à jamais impossible de stabiliser quoi que ce soit dans notre monde !

Dans l’éventualité de votre analyse contraire argumentée, je vous remercie de votre attention et vous adresse, Monsieur, mes salutations philosophiques, laïques et républicaines – sauf à vous-même ou à quiconque, évidemment, de démontrer le contraire, comme je l’attends vainement, depuis plus de dix ans, de l’une quelconque des deux cents prétendues élites mises au pied du mur.

Annexe - Historique de la documentation :

I - Lettre du 9 avril 2014 à France 5

II - Lettre du 4 avril 2014 à Emmanuelle Cosse d’Europe Ecologie Les Verts

III - Courrier au GIEC

IV - Courriel à Ban-Ki-Moon

V - Lettre à Barack Obama

VI - Lettre à José-Manuel Barroso

VII - Lettre à Nicolas Sarkozy

VIII - Lettre à Éva Joly d’EELV

[Je prie les visiteurs de passage de bien vouloir excuser l'alignement des paragraphes, mais néophyte dans la nouvelle formule d'OverBlog, je n'ai pas su retrouver la version contenant la fonction "Justifié"] et autres fonctionnalités de Word

Publié dans Courrier "Politiques"

Commenter cet article